Site Loader
Destructeur de documents - image

La confidentialité est un enjeu de taille actuellement où tout va très vite dans ce monde. Pourtant, l’homme s’est habitué à tout noter sur des papiers et à en faire des dossiers et des piles de documents monstrueux. Mais ce n’est pas pratique quand il est question de sécurité de l’information, d’où la nécessité d’un destructeur de documents, même dans les universités.

Pourquoi avoir un destructeur de documents ?

Même si actuellement, tout est presque numérisé, le papier tient encore une grande place dans la vie quotidienne de l’homme. Mais la confidentialité est cependant un devoir, mais aussi un droit. En effet, chacun a droit à la protection de ses renseignements personnels. En fait, il existe des lois qui préconisent la destruction de certaines informations sensibles et confidentielles.

Les organisations qui détiennent des données personnelles, mais négligent de les protéger s’exposent à des conséquences financières et juridiques plus ou moins graves. Les employeurs, par exemple, ont recours à des services de déchiquetage du papier pour se débarrasser des dossiers des employés qui ne sont plus utilisés. Outre ce souci de confidentialité, les piles de papiers créent de l’encombrement et augmentent les risques d’incendie. Les bureaux doivent alors se débarrasser des documents dont ils n’ont plus besoin pour éviter les accidents.

Ainsi, ces raisons font qu’avoir un destructeur de documents n’est pas inutile, et son utilisation est justifiée. C’est en tout cas des raisons qui se posent dans un contexte général, et lorsqu’il est question d’universités, l’usage d’une telle machine prend tout son sens. Voici un comparatif de destructeurs de documents https://www.destructeur-de-document.net.

Pourquoi à l’Université ?

S’il y a bien un endroit rempli de documents regroupant des informations personnelles d’étudiants, c’est à l’université, une véritable caverne d’Ali Baba de données personnelles. Et comme il a été dit précédemment, la confidentialité est un droit. De ce fait, les dossiers des anciens élèves qui ne servent plus doivent être détruits. Les gens ne s’en rendent peut-être pas compte, mais il y a un réel risque d’usurpation d’identité, par exemple.

En effet, les cas de vol d’identité sont fréquents et deviennent de plus en plus une énorme menace. Et en plus, conserver des informations personnelles qui ne sont plus utiles et trop de dossiers est bien trop encombrant. Les universités accueillent des milliers d’élèves chaque année. Où vont-elles alors accumuler tous leurs papiers ?

Il est vrai que la numérisation est en cours dans le monde, mais le papier est toujours là. Ces écoles supérieures n’ont pas d’ailleurs le droit de garder certaines informations. C’est dans ce sens qu’elles doivent respecter une politique de destruction de documents certifiée. Celle-ci doit régir l’élimination de toute la paperasse lorsque la période autorisée de conservation arrive à son terme.

Les universités doivent donc se plier à certaines exigences de confidentialité. C’est pour ça qu’elles doivent avoir des destructeurs de documents à leur disposition. C’est la garantie que les données personnelles de leurs étudiants et anciens étudiants sont entre de bonnes mains.